Rechercher
  • Diane Montillaud-Joyel

C'est quoi l'Amour?

Retranscription de l'épisode 0 du podcast de Back 2 Love

Bonjour et bienvenue sur les ondes de Back 2 Love, le podcast décomplexé de ceux qui aiment et qui sèment l'amour sous toutes ses formes. Je suis Diane Montillaud, Love Coach, et je dédie ce podcast à l'amour et à ses nombreuses manifestations dans notre quotidien. Au plaisir de vous retrouver tous les jeudis pour un nouvel épisode.


Eh oui, bienvenue à tous pour cet épisode zéro de Back to Love. Quelle excitation de vous retrouver et de vous présenter ce premier épisode. Nous allons répondre à une question essentielle.


C'est quoi l'amour? En effet, beaucoup se demandent plutôt comment trouver l'amour. Et on est comme deux ronds de flan face à cette question, comme des poules avec des couteaux. Si seulement on avait la clé, la solution? Eh bien, je vous propose plutôt aujourd'hui de vous poser une meilleure question. En tout cas, une question qui devrait précéder le comment? C'est quoi l'amour? Ben oui, c'est quoi l'amour pour toi? On ne peut pas vraiment dire que la définition s'impose comme ça si on n'y a pas réfléchi un peu avant.


Certains se mettront à débiter un poème. D'autres me décriront un ressenti en bégayant les yeux fermés, en se rappelant quelques souvenirs fébriles. Je sais que je vous pose une colle par cette question. Peu d'entre nous ont philosophé dessus, entre potes, entre amoureux ou entre collègues. C'est fou, d'ailleurs, quand on y pense, on fait la même erreur avec d'autres grandes valeurs comme la liberté, le respect, la fidélité ou que sais je encore? Chacun a sa définition, mais pour s'entendre, se comprendre et se rejoindre, il vaudrait mieux d'abord que nous nous mettions d'accord sur la définition de chacun.


Bref, pour en revenir à nos moutons, je veux donc aujourd'hui tenter de répondre à la question. C'est quoi l'amour, en trois grandes étapes. Primo, je clarifierai d'où vient l'amour. Deuxio, j'expliquerai ce qu'il n'est pas. Et enfin, j'exposerai ce qu'il est. Donc primo, d'où vient l'amour? Ça paraît con, mais c'est important de poser ça bien clairement sur la table entre nous dès maintenant. L'amour vient de.... Roulements de tambour.


SOI


Ça vient de soi. Je vous donne un exemple : quand vous êtes avec une personne que vous aimez. Prenons un exemple un peu cliché, justement. Un ou une nouvelle amoureuse. Les papillons dans le ventre, le sourire figé sur la trogne, l'envie de sautiller partout, l'exaltation, tout ça, tout ça. On est bien d'accord que ça vient de vous. Ce sont vos ressentis. L'autre, aussi beau, belle, intelligente, sexy soit-il, ou elle, ne vous branche pas une clé USB dans l'oreille pour vous transmettre toutes ces sensations?


Dans l'oreille ou ailleurs d'ailleurs.


Mais là, on n'est pas encore assez intime. Ce n'est que l'épisode 0, dont on va y aller soft. Donc, c'est bien de vous, que né tout ça. Et figurez vous que c'est une très bonne nouvelle.



Ben oui, reconnaitre que l'amour vient de nous, que toutes ces sensations agréables et désagréables vivent en nous et ne sont pas sous clé chez l'autre. Ça permet déjà de réaliser que rien ni personne ne peut nous enlever quoi que ce soit. Malgré toutes les menaces que laissent planer les séries et films romantiques de Noël qui passent en ce moment sur Netflix, d'ailleurs.En effet, nous sommes en plein novembre 2020, c'est le deuxième confinement donc Netflix s'est un peu lâché sur les films romantico-menthe à l'eau, comme j'aime les appeler.


Mais bon, passons. On aura l'occasion d'en reparler sur un autre épisode et d'en rire, d'en rire!


Premier point, je récapépette : l'amour vient de nous. Okay, déjà, ça remet quelques pendules à l'heure. Deuxième point l'amour : ce qu'il n'est pas. Ce qui n'est pas : il n'est pas une dépendance. Il n'est pas une névrose, une illusion ou un truc éphémère. Donc cet exemple cliché que j'ai pris dans le point numéro 1 en parlant du petit couple tout nouveau, tout beau d'amoureux transi qui vient de "tomber amoureux". Cette expression que nous ne connaissons que trop bien.


Je suis désolée d'en décevoir certains.


Ce n'est pas exactement de l'amour, c'est une résonance entre deux êtres, deux histoires, deux passés, deux énergies. Car ce qui nous fait vibrer chez l'autre, en fait, c'est nous. D'ailleurs, c'est pour cela que nous avons l'impression que l'autre est un prolongement de nous, que nous sommes faits pour être ensemble, etc. Etc. C'est une reconnaissance. Finalement, il y a bien sûr aussi de l'amour, mais c'est tellement de choses en même temps que l'on ne sait plus reconnaître ce qui est de l'amour, de ce qui ne l'est pas.


Et on confond tout. Nous vibront par le truchement de cette rencontre. En vérité, elle nous rappelle quelque chose que nous avons du mal à définir. Et du coup, on s'emballe. La dopamine, cette hormone du bonheur, est au taquet dans notre cerveau et nous avons l'impression d'avoir découvert une nouvelle drogue.


Normal, c'est cette même hormone qui joue un rôle dans nos addictions. Est-ce un signe, un indice de l'idée que je suis en train de vous développer là? Ça me rappelle une cliente qui me disait, après avoir appris ça, que elle était hyper rassurée, car elle était toute emmerdée de reconnaître qu'à un moment donné, elle n'avait plus le feu et des papillons dans le ventre quand elle était avec son chéri. En fait, elle avait peur de ne plus être amoureuse. Que l'amour se soit fait la malle, quoi.


Comme quoi c'est important quand même, de préciser dans le point numéro 1 que ce n'est pas un parasite qui vient et qui part comme ça le chante, l'amour, hein, ce n'est pas un hôtel ici! De la même façon, la dépendance affective, le manque de l'autre à en crever, l'impression que la vie n'a plus de sens quand l'autre n'est pas là. Tout ça, vous commencez à me voir venir, c'est plutôt de la dépendance affective que de l'amour. Mais pas de quoi se juger puisque c'est ce qu'on a bien voulu nous faire croire, de Walt Disney à Roméo et Juliette en passant par Bridget Jones.


Maintenant que vous avez commencé à comprendre ce qu'il n'est pas, allons justement de détailler ce qui l'est. Et vous allez comprendre que justement, à partir du moment où s'évanouit cette idée de l'amour transi, flammes jumelles et tutti quanti, là peut commencer l'amour.


Troisième point l'amour, ce qu'il est : un état d'être, comme respirer, c'est la matière, le sentiment, à défaut de meilleur terme qui sous-tend tout notre être. J'entends encore beaucoup trop autour de moi une vision fractionnée de l'amour. On parle d'amour amoureux, filial, maternel, paternel, fraternel, amical. Mais l'amour n'a pas de frontières, pas de catégorie. L'amour est, un point, c'est tout. Il se ressent et s'exprime de plein de façons différentes. Mais il est une seule et même chose en nous, qui a toutes les saveurs, toutes les intensités, toutes les couleurs.


Je vous donne des exemples.


Que ressentez-vous lorsque vous rentrez le soir et que vous retrouvez votre animal de compagnie préféré? Quand vous voyez ces yeux pleins de joie, quand il vous voit, quand vous le regarder dormir les quatre fers en l'air tout attendri? De l'amour. Que ressentez-vous quand vous passez des moments privilégiés avec un membre de votre famille? Quand vous éclatez de rire ou que vous sanglotez ensemble des mêmes joies et des mêmes affres, que ressentez vous? Cette tendresse? Cette admiration?


Cette joie? Ce plaisir d'être avec l'autre? De l'amour! Que ressentez vous lorsque vous êtes devant un paysage qui vous émeut par sa beauté, son authenticité, son exotisme, sa simplicité, sa densité? Et oui, tout simplement, de l'amour. Et ce truc, quand vous rejoignez un ou une amie plus ou moins chère à votre cœur? Cette excitation, cette anticipation, ces bulles légères dans la tête à l'idée de la retrouver ? De l'amour. Quand vous allez faire votre petit marché du dimanche, échanger un signe de la main, un regard complice avec votre vendeur de fruits et légumes et un sourire à votre boulangère. De l'amour.


Quand vous avez accompli une tâche qui vous tenait à cœur, qui vous rend fier, confiant, motivé? De l'amour. Oui, c'est aussi simple que ça, l'amour a toutes les formes, toutes les intensités. Et le voir ainsi, c'est déjà réaliser que nous en sommes entourés, que nous en sommes plein et que l'idée n'est pas de le trouver, mais bien de le reconnaître en nous et tout autour de nous. Alors oui, vous l'aurez compris, ça commence par nous.


C'est un exercice pratique et philosophique. Et plus vous allez vous ouvrir à cette idée, plus vous allez vous rendre compte que la clé est en vous, dans votre regard, dans votre positionnement émotionnel.


Et ce n'est pas parce que certains jours, vous avez l'impression d'être entourés d'abrutis finis, que c'est la vérité et qu'il n'y a pas néanmoins toute cette réalité et tout cet amour prêt à être reconnu tout autour de vous, quand ce sera le moment pour vous de le reconnaître. Et ce n'est pas parce qu'un jour, vous avez l'impression d'être entouré d'abrutis que le lendemain, vous ne pouvez pas reconnecter avec cette sensation profonde et vous sentir entouré d'amour. Arrêtons de nous défendre d'aimer.


Ce serait comme de dire que nous n'existons pas. Ça n'a aucun sens. Je suis d'ailleurs convaincue que c'est ça qui rend certains d'entre nous malades et malheureux. Alors évidemment, je suis désolée, je vais encore en décevoir certains. Si je vous dis que lorsque l'on est en couple, vous aimez beaucoup plus que juste votre compagne ou votre compagnon. Vous aimez plus ou moins tous les êtres qui vous entourent, homme ou femme, et c'est OK. En effet, il y a plein de façons d'aimer et d'exprimer notre amour.


Aimer est beaucoup, beaucoup plus qu'une attirance charnelle.


Vous pouvez d'ailleurs reconnaître que vous êtes attiré par quelqu'un, que vous ressentez une attirance charnelle, vous en réjouir. Oui, vous êtes en vie, youpi! Quelle bonne nouvelle! Et pourtant, décider de canaliser cette énergie de vie pour la mettre au service de votre couple, de votre créativité ou quesais-je encore, le coeur léger. Nous sommes libres à chaque instant de diriger nos émotions et nos ressentis comme bon nous semble pour une vie riche, constructive et épanouissante.


Le problème, c'est que nous avons tellement confondu l'amour et le sexe, l'amour et l'envie d'appartenance que nous avons ignoré toutes les autres formes d'amour qui nous entourent. Ce qui explique toutes les infidélités dans les couples aujourd'hui. C'est comme si notre terrain de jeu pour aimer était réduit à la relation amoureux seulement. C'est tellement étriqué et réducteur. Tu m'étonnes que ça rend ouf! Il y a tellement d'occasions d'aimer et de se sentir aimé. C'est presque délirant quand on y pense.


Et c'est tellement délicieux d'apprendre à reconnaître et à savourer toutes ces façons d'aimer. Pour ma part, je ressens souvent autant de joie et d'amour avec des personnes que j'apprends à connaître et à découvrir depuis peu, qu'avec celles que je connais depuis toujours, qu'avec celles encore que je connais à peine et que je croiserais peut-être qu'une seule fois dans la rue. C'est si facile d'aimer. Alors évidemment, puisqu'il y a tout plein de façons d'aimer, il y a aussi autant de façon d'exprimer notre amour avec originalité, créativité.


Et c'est ça qui rend notre vie très riche. Il y a des façons plus ou moins adaptées d'exprimer notre amour à d'autres. Bien sûr, on va faire une grande balade avec notre chien pour lui partager et lui exprimer notre amour.


Et pour le coup, on évite la balade en laisse avec mamie.


On privilégie plutôt la Tea Party avec les petits gâteaux et le napperon. On évite les napperons et le tricot avec son amant et on privilégie des moments charnels, intimes et caressants. On évite les caresses intimes avec sa boulangère, ça ferait désordre et on privilégie la météo, le récit des vacances, etc. Vous avez compris l'idée, quoi? Après, on est libre de toutes ces choses avec tout le monde, mais c'est mieux quand les deux parties sont consentantes et impliquées dans l'histoire.


Alors évidemment qu'avec une de nos personnes préférées, comme notre mec ou notre nana, on a justement pleins de champs libres, plus de champ libre sur les façons d'exprimer notre amour et de le vivre. On peut batifoler sur un napperon après une grande balade, en bouffant des biscuits, en causant météo, Mamie et les projets vacances.


C'est ça qui est chouette, justement, c'est que vous allez aussi remarquer très vite, si ce n'est pas déjà fait, que même si c'est une de vos personnes préférées sur la planète, votre conjoint, il ou elle n'a pas toutes les qualités puisqu'il ou elle n'est pas vous et que du coup, c'est vachement bien de partager plein d'autres choses qui n'intéressent pas votre bien aimé.e avec vos potes, votre famille et tutti quanti. Et idem pour lui ou elle. D'où l'intérêt d'une relation d'amour libre où la dépendance n'a pas sa place ou juste pour rigoler un peu deux minutes.


Petite crise de jalousie pour la forme, mais bon, on ira plus en détail plus tard sur tout ça, si ça vous intéresse. Bref, on aime tous un peu, beaucoup, intensément, tout plein de gens, de choses, de trucs. Mais les faits sont là. On aime et on est aimé. Alors à tous ceux qui pensent que l'amour a déserté leur vie. "Think Again", comme diraient les anglophones, réfléchissez-y a deux fois, parce que vous passez à côté d'une perception des choses qui pourrait changer votre vie à jamais.


Le secret, c'est que lorsque vous commencez à reconnaître et à ressentir l'amour dans plein de circonstances différentes, sans le catégoriser, le fractionner, le cataloguer, le regarder avec des mini lunettes de mini pouces, vous allez le voir s'exprimer de façon beaucoup plus libre, plus grande, plus prégnante et palpable dans vos vies. Et il se pourrait bien que ce que l'on appelle votre vie amoureuse se transforme elle aussi. Donc, pour résumer l'amour, ça vient de soi, ce n'est pas une maladie, une drogue, une dépendance ou un truc qui fait mal, et il est partout en soi et autour de soi. C'est de là que nous venons et que nous retournerons. Mais ça, ça sera le sujet d'un autre épisode. Si ça fait mal à un moment donné, c'est que ça réveille en nous une croyance, une blessure du passé, quelque chose qui remonte à la surface pour être traité et dégagé. C'est une invitation à ajuster notre perception des choses et du monde.


Vous comprenez donc pourquoi à la question brûlante que beaucoup se pose : comment trouver l'amour? La réponse devient simplement : en le reconnaissant.


Voilà pour cet épisode zéro qui pose le fondement, la ligne directrice de ce podcast. J'espère que cela vous a donné de quoi revisiter un peu votre espace intérieur, l'en libérer de quelques bricoles qui l'encombre pour mieux apprécier ce qui est. Merci de votre écoute.


Je suis Diane Montillaud and this is Back to love. À bientôt sur nos ondes.



3 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Au plaisir d'échanger avec vous! 

N'hésitez pas à me demander en ami sur facebook ou à me suivre sur insta et à m'envoyer un message privé !

- Par ici - 
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône

Une question? Un mot doux? conseil@diamonjoy.fr

© 2019-2020 by Diane MJ / Artedia Consulting

AVERTISSEMENT : Les résultats partagés dans ces témoignages écrits et vidéos sont des études de cas de clients. Veuillez noter que ces résultats sont propres à chaque client et résultent d’un investissement de temps et de bonne volonté qui, lorsqu’ils sont mis au service de l’application des outils que je vais m'efforcer de vous partager, peuvent apporter ces résultats. La plupart des personnes qui suivent ces conseils sans les appliquer (c’est à dire sans passer à l’action) n'obtiennent pas de résultats voire très peu. Si vous n'acceptez pas cela, ce n'est pas fait pour vous.

Ce site ne fait pas partie du site web Facebook ou de Facebook, Inc. ni de Google Inc. En outre, ce site n’est pas endossé par Facebook en aucune façon ni par Google Inc. Facebook est une marque déposée de Facebook, Inc.