Rechercher

L'amour de soi 1/3

Retranscription de l'épisode #1 du podcast de Back 2 Love.



Bonjour et bienvenue sur les ondes de Back 2 Love le podcast décomplexée de ceux qui aiment et qui s'aiment/sèment l'amour sous toutes ses formes. Je suis Diane Montillaud, Love Coach et je dédie ce podcast à l'amour et à ses nombreuses manifestations dans notre quotidien. Au plaisir de vous retrouver tous les jeudis pour un nouvel épisode.


Et oui! Salut à tous et bienvenue pour cet épisode 1 du podcast Back to Love. Dans l'épisode 0, nous avons parlé de l'amour, qu'est ce que c'est? Donc, je vous ai décrit un peu une réflexion sur ce qu'était l'amour que finalement, il était peut être beaucoup plus accessible qu'on ne le croyait. Dans cet épisode numéro 1, nous allons parler de l'amour de soi en trois parties et sur trois épisodes différents parce que j'avais d'abord enregistré une première version, mais qui était beaucoup trop dense. Le truc un peu indigeste où on est obligé de mettre en pause toutes les 30 secondes pour réfléchir à ce que je viens de raconter, donc, pas très intéressant, finalement.


Donc, en fait, cette fois ci, j'ai décidé de parler de l'amour de soi, comme je vous le disais, parce que ça me semble être une bonne base et la base essentielle à développer pour justement développer plus d'amour dans sa vie. Donc, je vais vous décrire dans cet épisode d'abord comment il se construit en nous, cet amour de soi. Et puis, dans l'épisode numéro 2, je vous expliquerai ce qu'il est pas.


Qu'est ce qu'il n'est pas pour mieux détecter en troisième point ce qu'il est et que vous décrivez dans l'épisode numéro 3. Du coup, comme ça on se fait ça en 1 2 3 et ça sera beaucoup plus agréable et une idée après l'autre. Ça me parait plus sympa. En fait, l'amour de soi, ça va peut être paraître dingue - en même temps, c'est une super logique quand on y réfléchit bien - à certains d'entre vous. Mais figurez vous que la première expérience terrestre d'amour que nous avons expérimentée, goûtée, si je puis m'exprimer ainsi, c'était dans le ventre de notre mère. Oui, c'est là que nous avons commencé finalement à construire ce que j'appelle notre carte émotionnelle, psychique et psychologique. Et ça a continué, on va dire jusqu'à nos 6/7 ans. On pourrait dire que on reproduit après, dans toute notre vie, tous les schémas inconscients qu'on a capté à ce moment là, qu'on a créé à ce moment là le bon comme le moins bon. Attention, il faut rendre à César ce qui lui appartient.


Il y a aussi des bonnes choses qu'on a gardé de toutes ces années là et de toutes ces impressions là. Mais on a aussi gardé le moins bon et le moins bon, des fois, ça nous plombe pas mal l'itinéraire. C'est aussi à ce moment là, dans le ventre de notre mère, et puis pendant ces premières années de vie, que nous avons commencé à construire, si vous voulez, notre amour de nous. Parce que ce que nous avons capté et ressenti de notre mère à notre égard et à son propre égard à elle, a laissé une première empreinte en nous.


Puis, on a plus ou moins ancré cette empreinte en nous, avec toutes les relations et les dynamiques que nous avons eues avec les membres de notre famille que nous avons observées, puis ensuite avec notre entourage plus large à l'école, etc. Bref, ce que nous avons observé et notre interprétation de ces observations a laissé, si vous voulez, quelque part une empreinte en nous, qu'on le veuille ou non, j'ai envie de vous dire. Pour faire un parallèle avec les empreintes dont je vous parle, on peut penser aux méridiens en médecine chinoise. Je dis que c'est un peu comme des canalisations et dans ces canalisations, tout ce qu'on a pu percevoir et ressentir dans le ventre de notre mère ou par la suite, c'est comme si ça avait créer et générer des cristallisation des blocages à certains endroits dans les canalisations. Ces blocages sont restés et avec les années, se sont soit accentués, en tout cas ils ne se sont pas améliorés, et c'est ce qui nous empêche parfois de pouvoir être plus simple ou plus juste, plus tranquille par rapport à certaines situations.


Et on a beau travailler certaines choses encore et encore et encore, en faisant du développement personnel, en faisant de la PNL, en faisant, je ne sais pas, tous les outils qui vous tomberont sous la main, vous avez l'impression que c'est toujours un peu une lutte, finalement, pour vous débarrasser de certaines choses. C'est normal, c'est parce qu'en fait, vous n'êtes pas allé à la source de ce blocage pour le décaniller, pour le déverrouiller, pour le dissoudre complètement.


Et c'est pourquoi, moi qui travaille beaucoup avec mes clientes et clients sur le scénario de naissance, je peux vous dire que la façon dont on vient au monde, de notre conception à nos premières expériences sur cette terre, eh bien ça laisse des traces très palpables en nous et on se rend compte qu'en nettoyant tout ça, en libérant les ressentis qui nous ont marqués défavorablement, pour résumer un peu l'histoire, et bien notre perception du monde évolue automatiquement, elle s'adoucit et en conséquence, on ressent toujours plus d'amour et de tendresse pour nous et pour notre entourage.

C'est vraiment quelque chose que j'ai vérifié à plusieurs reprises dans le cadre de mon métier. D'abord dans mon expérience à moi, dans mon développement personnel à moi et que je vérifie tous les jours avec mes clientes. Pour vous donner une idée, aujourd'hui encore, j'étais avec une cliente qui ressent beaucoup de solitude, tant et si bien que c'est palpable, qu'on le ressent. On ressent presque le poids de cette solitude qui pèse sur son cœur et sur sa conscience.


Et elle se sent particulièrement triste et seule en ce moment dans sa vie.


Et en allant récupérer dans son scénario de naissance les premières sensations et émotions, en fait, on s'est rendu compte que c'est quelque chose qu'elle avait déjà ressenti à cet endroit là et cette sensation qu'elle a ressenti dans le ventre de sa mère, pour plein de raisons différentes, c'est en fait engrammer, en quelque sorte. Et donc, c'est une émotion qu'elle s'est traînée toute sa vie pour ainsi dire. Pourquoi? Pour toutes les circonstances qui avaient probablement autour. Et de toute façon, on n'a même pas besoin de rattacher tout ça avec des faits purs et durs et concrets.


L'important, c'est de reconnaître la réalité émotionnelle que ma cliente a ressenti à ce moment là, peu importe les événements.


Alors, encore une fois, tout est relatif. Faisons attention. Ce n'est pas parce que cette petite fille, à l'époque, a ressenti ça dans le ventre de sa mère, que d'autres enfants, dans les mêmes circonstances, auraient ressenti exactement la même chose. Je dis toujours que quand on arrive sur terre, finalement, on a déjà une petite personnalité. On est déjà quelqu'un, mais on est venu travailler des trucs sur terre qui sont différents pour chacun.


Donc, ce que certains vont ressentir dans le ventre de leur mère, d'autres ne ressentiraient pas la même chose et capteraient encore d'autres nuances, d'autres choses. C'est normal parce qu'on ne capte entre guillemets que ce qui accroche avec nous, ce qui a besoin en nous d'être ajusté, rééduqué, révélé, si je puis m'exprimer ainsi. Donc, notre relation à soi et aux autres se construit depuis notre conception jusqu'à nos 6/7 ans après, on fait évoluer la forme, mais le fond, ça sera toujours le même.


Ce sera toujours les mêmes vibrations que les conclusions inconscientes, bien sûr, qu'on a tiré de tout ce qu'on a vécu depuis le ventre de notre mère jusqu'à notre petite enfance. Bien sûr, comme je le disais, comme nous sommes chacun unique et différent, une même conception va laisser sur nous une empreinte et un regard différent. Et c'est pour ça que, par exemple, avec des jumeaux qui grandissent pourtant dans le même ventre, mais qui ont souvent des perceptions très différentes d'eux mêmes et du monde, on se rend compte que on est vraiment une personnalité très différente et que déjà, on capte des choses qui sont différentes.


Donc, cette cliente avec qui j'étais ce matin, qui ressent une grande solitude dans sa vie, en allant déjà travailler sur ce qu'elle a pu ressentir dans le ventre de sa mère, elle s'est rendue compte qu'elle avait passé une bien meilleure semaine, en tout cas, la semaine dernière. Elle a passé une bien meilleure semaine parce que, comme elle dit, "je ne sais pas trop m'expliquer, je sais pas trop ce qui s'est passé, mais voilà, ça me paraissait...ça m'a moins empêché de dormir. Je sens que c'est un peu plus léger. Je ne sais pas pourquoi."


Tout simplement parce que quand on va chercher à la source de ce qui aujourd'hui nous plombe. Le château de cartes tombe et c'est pour ça que je passe souvent par ce biais là. Parce que c'est par ce biais là que se sont construits beaucoup de choses. Voilà pour le premier épisode qui vous décrit un peu, finalement, comment s'est construit notre carte émotionnelle et psychique et psychologique de notre monde intérieur.


Et du coup, les premières sensations et les premières choses qu'on a pu découvrir sur l'amour de soi. Pour certaines personnes, par exemple, ça va être une arrivée sur terre. Je travaille avec pas mal de clients aussi qui, une fois arrivés sur terre, une fois leur mère ayant accouché, se retrouvent dans des pouponnières et parfois même pour certains pendant plusieurs jours, coupés du coup, de leur mère. Et ça, ça va laisser une empreinte, une souffrance, une blessure, à la fois des forces et des faiblesses.


Le travail de conscientisation, de libération, à travers la méthode que je propose, va aller apporter plus de liberté, plus de nuances vis à vis de notre perception de cette arrivée là, parce que ça va permettre d'aller pouvoir reconnecter de façon beaucoup plus naturelle et fluide, finalement, avec notre amour de nous mêmes et une perception du monde beaucoup plus douce et finalement rétablie. Parce que tout ce que nous avons capté dans le ventre de nos mères et dans ce qu'on a vécu dans la petite enfance, ça nous a influencé. Ça a influencé notre vision du monde, mais ça ne veut pas dire que c'est la réalité. C'était notre réalité émotionnelle à ce moment là. Le problème, c'est que nous la portons encore et nous en tirons encore la conclusion que c'est la réalité. Et c'est pour ça que cette femme là, elle dit "mais je suis seule et je me sens seule, et c'est la réalité." Mais non, ce n'est pas la réalité, c'est une perception de la réalité.


D'autres personnes, dans les mêmes circonstances, se sentiraient pas seul du tout. Donc rien n'est définitif. Rien n'est gravé dans le marbre. Notre perception des choses et notre positionnement émotionnel peut changer et j'espère que je ne surprendrais personne, si je vous dis que travailler sur cette première relation d'amour, finalement, c'est cette première perception de l'amour dans le ventre de notre mère, ça impacte incroyablement sur nos relations amoureuses. Ben oui, forcément, la relation amoureuse, ce qui nous ramène le plus intimement, le plus proche de ces premières sensations, de ces premières émotions ressenties dans le ventre de notre mère et dans notre scénario naissance, et comment a été reçu et accueilli sur Terre, etc.


Donc, beaucoup de mes clients sont très étonnées de se rendre compte que lorsqu'on se met à travailler là dessus, en fait leur au monde, leur vie amoureuse change parce qu'on change complètement la perception de notre arrivée sur Terre. C'est très logique et en même temps, c'est ça qui est absolument fascinant dans mon métier et que je ne me lasserai jamais de vous raconter. Voilà mes choux d'amour, bah écoutez, je vous fais plein de gros bisous.


J'espère que cet épisode vous a plu. Encore une fois, je pense que c'est mieux quand je condensent en quelques petites choses et que c'est beaucoup moins long. Et ça nous permettra d'aller plus en profondeur sur chacun des sujets.


À jeudi prochain pour un nouvel épisode.


Belle semaine.


7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout